Share Button

H1N1-blue2Le virus de la grippe A (H1N1) n’a pas épargné le lycée Pierre et Marie Curie de Menton et ses 1.050 élèves. L’établissement a fermé ses portes samedi pour une semaine en raison de l’apparition de symptômes de grippe A (H1N1) chez deux membres du personnel et 21 élèves.

Un élève du lycée Pierre et Marie Curie a fait l’objet d’un prélèvement positif au virus de la grippe A (H1N1). Des analyses sont en cours pour une vingtaine d’élèves et deux membres du personnel de l’établissement.

Les 21 élèves ont été examinés par un médecin qui conclut à des symptômes grippaux, sans préciser qu’il s’agit du H1N1. Les lycéens concernés sont répartis dans dix classes différentes du lycée Pierre et Marie Curie, qui compte 1.050 élèves au total.

En Algérie, le directeur de l’éducation, M.Messeguem Nedjadi, a tenu mercredi dernier une réunion avec les directeurs et proviseurs au lycée polyvalent Ahmed Benzekri en prévision de la rentrée scolaire 2009/2010 qui s’annonce sous de nouveaux auspices. En effet, l’avènement du week-end semi-universel va générer des aménagements horaires en matière d’emploi du temps. Il va falloir trouver un «créneau» adéquat aux quatre heures enseignées autrefois le jeudi matin, dès lors que l’option du vendredi est définitivement écartée (par le ministre de l’Education nationale). Commencer les cours à 13h au lieu de 14h reste une proposition à moduler en fonction des conditions de scolarité. A ce titre, les chefs d’établissements vont devoir s’adapter à la nouvelle donne, notamment en exploitant à bon escient les horaires vides sur le plan pédagogique et d’une façon optimale la demi-pension sur le plan logistique. Aussi, l’esprit d’initiative et le sens de la gestion seront à l’épreuve du terrain dans ce cadre.

Concernant l’encadrement, l’inspection académique s’apprête à recruter 100 professeurs dont 70 pour le secondaire et 30 pour le moyen. La priorité sera accordée aux enseignants contractuels via un système de bonification. Quant aux agents d’entretien et de service (OP), un concours professionnel est prévu pour eux. S’agissant de la prime de scolarité, les directeurs et proviseurs ont été instruits pour que les « 3.000 DA » soient le plus vite possible versés aux bénéficiaires dont le nombre est estimé à 70.000 soit 45% des effectifs. Toujours au titre de la solidarité, quelque 10.000 élèves soit 50% de l’ensemble profiteront de la gratuité du manuel scolaire. Il s’agit d’élèves du préscolaire, de 1ère année et d’enfants d’enseignants. Par ailleurs, le directeur ne manquera pas de recommander une certaine souplesse vis-à-vis de la question du tablier, notamment de couleur bleue estimant que le marché ne semble pas se prêter à la forte demande en la matière.

Sur le plan des infrastructures, le secteur se verra renforcer par l’ouverture cette année scolaire de 3 lycées, 5 collèges et 4 écoles primaires. Néanmoins, des pressions en termes de sureffectifs sont enregistrées au niveau du moyen à Maghnia et à Chetouane. Dans cette dernière localité relevant du grand Tlemcen, croulant sous le poids pléthorique des inscrits (42 divisions soit plus de 1.500 élèves), le CEM Imam Malek Ibnou Anas se verra « délesté » de 14 divisions (7 classes de 1ère année et 7 autres de 2e année) qui seront transférées dans l’école primaire Belarbi qui sera désaffectée pour les besoins de la cause pour servir d’annexe au collège précité. Cette situation bien que provisoire, en attendant l’achèvement du nouveau collège qui accuse un retard, ne manquera pas de « déstabiliser » aussi bien le personnel enseignant que l’administration, outre les élèves et les parents. Dans ce contexte, il est enregistré un déficit de 6 écoles, ce qui serait minime si l’on compare à celui de Tizi Ouzou (plus de 100), selon M. Messeguem.

La question récurrente du changement d’établissement (ineat/exeat) a fait l’objet d’une note « rappel à l’ordre » où seuls les transferts pour changement de résidence seront autorisés (exit les « caprices » évoluant dans le même périmètre géographique). Par ailleurs, il convient de souligner que le cours inaugural de cette rentrée scolaire portera sur la grippe porcine. Les UDS seront mises à contribution à cet effet. Le virus en question (A/H1N1) repose à l’échelle de l’école le problème de la disponibilité de l’eau (et du savon) et de l’hygiène des toilettes (désinfection): se laver les mains est un geste simple mais ô combien salutaire. A l’« éducation » de provoquer ce déclic.

Rappelons au passage que le taux de réussite au bac (session juin 2009) était de 45,63% alors que le BEM a enregistré 66,42% de réussite (avec 9.642 admis en 1ère AS soit 73,19%). Quant à l’examen de 6e, il s’afficha au palmarès avec un taux de réussite de 76,23% (avec 15.244 admis en 1ère AM soit 92,74%).

Allal Bekkaï – Buzz Santé

Revision List

Commentaires :

commentaires

 

0 Commentaires

Soyez le premier visiteur à commenter cet article.

Postez un commentaire

 

Veuillez vous connecter to post a comment.