Share Button

bébé-grippeLa fermeture d’une crèche en cas de grippe A (H1N1) « devra être l’exception et non la règle », a annoncé Nadine Morano,  secrétaire d’État chargée de la Famille et de la Solidarité. Elle explique dans Le Parisien les mesures nécessaires pour faire face à la pandémie de grippe A (H1N1) dans les crèches et chez les assistantes maternelles en France.

En cas de pandémie de grippe A (H1N1), la fermeture d’une crèche devra rester une mesure « exceptionnelle », a annoncé ce matin la secrétaire d’Etat Nadine Morano dans un entretien au Parisien.

Si au moins trois cas de grippe A (H1N1) étaient détectés dans une crèche en une semaine, le directeurs devrait signaler ces cas groupés au préfet qui décidera ou non d’une fermeture temporaire afin de limiter la diffusion du virus.

La fermeture pourrait concerner l’ensemble de la crèche ou se limiter à une salle, voire un étage. Des personnels pourraient dans certains cas « être affectés temporairement dans d’autres structures pour pallier les effectifs manquants », a indiqué la Secrétaire d’Etat.

Lorsqu’une crèche est fermée, les enfants seront réaffectés dans une autre. Le gouvernement voudrait éviter aux parents de devoir prendre des congés expressément pour garder leurs enfants non malades mais dont l’accueil ne serait plus possible en crèche ou chez l’assistante maternelle.

Le Gouvernement va diffuser un million de document visant à sensibiliser les parents sur la prévention contre la pandémie grippale et les gestes à adopter pour limiter la propagation du virus. Une réunion avec les acteurs concernés aura lieu dans les prochains jours, a annoncé Nadine Morano.

Revision List

Commentaires :

commentaires

 

0 Commentaires

Soyez le premier visiteur à commenter cet article.

Postez un commentaire

 

Veuillez vous connecter to post a comment.